Cavalera Conspiracy : Entretien avec Max

Alors que le nouvel album de Cavalera Conspiracy s’apprête à rejoindre nos Cdthèques( 28 février) , Max Cavalera nous offre un entretien exclusif sur le site de Roadrunner Records .

 

Roadrunner: Pourquoi « Blunt Force Trauma » (ndlr: blunt force trauma signifie « traumatisme fermé », en opposition aux traumatismes dits pénétrants provoqués par des armes blanches par exemple) ?

Max: J’ai entendu ma femme prononcer ce terme. Je lui ai demandé « qu’est-ce que c’est que ce truc? » Je n’étais pas vraiment sûr de ce que c’était. Elle m’a dit que c’est ce qui arrive quand on se fait frapper par quelque chose, comme dans un accident de voiture. J’ai trouvé que c’était un bon titre pour un album. Je lui ai demandé si ça la dérangeait que j’utilise le terme, elle a répondu « pas du tout ».[...]

RR: Comment décrirais-tu les différences entre cet album et le premier?

Max: Iggor et moi avons bien mieux organisé notre temps sur le second album. Musicallement, nous sommes également plus connectés, et ça se ressent sur les morceaux.[...]

RR:  Quelles idées avais-tu avant d’entrer en studio pour écrire ces titres?

Max: Cette idée de faire des morceaux de moins de 2 minutes, plus beaucoup de monde ne fait ça maintenant… C’est de couper tout le gras, tu rentres dans le lard, c’est très agressif. Quand tu fais deux morceaux comme ça, et que tu les confrontes, bam ça te saute à la face. Du coup au début de l’album tu te prends 4 morceaux en pleine tronche.[...]

 

L’entretien complet ici

1 Paire de cornes Ajoute tes cornes
Loading ... Loading ...