Hellfest 2011 : Live report et photos du Vendredi 17 Juin

DÉCORATION

Marco di metal - Hellfest 2011

Des sculptures métalliques réalisées par Marco Di Metal ornaient le carré VIP. Les photos vous donnent une idée de l’oeuvre de cet artiste mais vous trouverez plus d’informations sur son travail sur son site web.

Marco di metal - Hellfest 2011

LES POINTS NÉGATIFS DU HELLFEST 2011

Commençons par ce qui fâche avant les live reports …

Il y avait beaucoup trop de festivaliers pour cette édition 2011. La Rock Hard Tent et la Terrorizer Tent n’étaient pas assez grandes pour accueillir tous les festivaliers ce qui a empêché beaucoup de monde de voir certains groupes. Pour les concerts sur les Mainstages c’était la même chose; il y avait tellement de monde qu’on arrivait à peine à voir l’écran géant au milieu des Mainstages.

Il fallait donc venir presque 30 min avant chaque concert pour être sûr de pouvoir voir et entendre convenablement le groupe jouer. Ceci limitait donc le nombre de groupe que l’on pouvait voir.

L’Extreme Market, le marchandising officiel du Hellfest, les points de ventes de jetons et de boissons et l’espace restauration étaient eux aussi plus que saturés.

Pour les éditions à venir on espère soit un changement de la structure du festival soit un nombre moins important de tickets vendus.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires si vous n’êtes pas d’accord ;)

 

VALIENT THOR
(Vendredi 11h05 à 11h35 – Mainstage 1)

En ce premier jour du Hellfest 2011, le public était présent malgré l’horaire plutôt matinal du concert. Le groupe a su mettre une bonne ambiance dès le début du concert et les festivaliers semblaient satisfaits même si la pluie commençait à tomber.

Le groupe a annoncé qu’il était fier d’être de retour au Hellfest et de plus sur une scène de légende à savoir la Mainstage 1.

 

Photo : Heolink


SUICIDE SILENCE
(Vendredi 11h40 à 12h10 – Mainstage 2)

L’avis de la rédactrice Lust :

Une jolie claque pour commencer le Hellfest 2011 en beauté !

Moi qui n’étais là que pour accompagner des amis, et bien je ne regrette pas. J’ai été scotchée par l’énergie du groupe – deathcore oblige- même si j’étais un peu réfractaire quant à la voix de Mitch, les riffs et breaks lourds et gras au possible m’ont bien vite fait faire abstraction.

Ils ont bien fait bougé et fait participer le public, notamment sur Fuck Everything.

La setlist : « Wake Up », « Unanswered », « You Only Live Once », « Smoke », « Lifted », « Fuck Everything », « Disengaged », « No Pity For A Coward ».

Photo : Heolink

 

THE ANSWER
(Vendredi 13h45 à 14h30 – Mainstage 1)

La pluie a fait une petite pause pour le concert de The Answer ce qui a permis à beaucoup de festivaliers de se masser devant la Mainstage 1 du Hellfest.
Le chanteur du groupe a donné un bon dynamisme à la performance live même si la foule était plutôt molle au début surement à cause du mauvais temps qui ne nous a que rarement lâchés pendant ce premier jour du Hellfest 2011.

Au fur et à mesure du concert, les festivaliers étaient de plus en plus motivés et encourageaient volontiers le groupe avec des signes pro-métal.

Le groupe nous a parlé un peu en Français avec par exemple un « Hellfest ça va? ». Le chanteur a ensuite fait une petite séance de chant avec le public qui était ravi.

Pour finir leur prestation The Answer a clamé un « Au revoir » à la foule qui s’est ensuite dispersée.

Le seul avantage du mauvais temps est qu’il donnait plus d’impact aux éclairages et donc plus d’ambiance aux concerts.

Photo : Heolink

 

DAGOBA
(Vendredi 14h35 à 15h20 – Mainstage 2)

Dagoba - Hellfest 2011Dagoba - Hellfest 2011

 

Le nombre de festivaliers commençait à être de plus en plus important et déjà les plus fervents fans du groupe étaient au pied de la Mainstage 2 plus de 30 min avant le début du concert. La performance de Dagoba était clairement attendue. Les premiers installés ont pu observer les membres de Dagoba faire les dernières mises au point avant le début du concert.

Le groupe et les festivaliers se déchainaient avec des headbanging à n’en plus finir. Le public a bien répondu à la prestation de Dagoba puisque le groupe jouait beaucoup avec la foule.

Dagoba a annoncé que c’était « un plaisir de voir autant de Métalleux, ici, en France » et ce pour leur quatrième passage au Hellfest.

Le groupe a eu un contexte idéal pour sa prestation puisque le soleil est revenu pour ne laisser place à la pluie qu’à la fin du concert.

Dagoba a remercié de « tout son coeur » le festival pour son accueil et a commencé à chanter des titres de leur nouvel album « Poseidon ».

Le public, avec la demande du groupe, a jumpé, a fait un wall of death sur « It is all about time » et a fait un circle pit pour terminer le set de Dagoba.

Dagoba - Hellfest 2011

La gagnante du concours Metallian – HellfestDagoba, à savoir Nelly, a chanté « Wave Of Doom » avec le groupe. Elle a eu un accueil mitigé du public mais le groupe a su lui obtenir l’ovation qu’elle méritait. En effet elle a su gérer une performance live devant des milliers de festivaliers.

Le circle pit dont je vous ai déjà parlé faisait partie de la tradition de Dagoba pour finir un concert. De le foule on voit les drapeaux tenus par quelques festivaliers tourner et la poussière commençait à se lever. Le grand écran entre les deux Mainstage donnait un aperçu d’un circle pit relativement convainquant.

Enfin, le chanteur est descendu dans la fosse pour remercier les festivaliers et revient sur scène à l’aide d’une courte échelle d’un vigile.
C’est donc avec ce circle pit que le groupe quitte la scène en laissant les festivaliers satisfaits par le show de Dagoba.

Dagoba - Hellfest 2011

L’avis du rédacteur Privategwar :

Arrivé en retard sur le site, je ne verrai que la fin de Dagoba. Je ne suis pas un gros fan mais ça envoie du lourd quand même et le public réagit bien en faisant d’ailleurs un bon gros circle-pit.

Vidéo : Privategwar

Dagoba - Hellfest 2011

ALTER BRIDGE
(Vendredi 15h35 à 16h15 – Mainstage 1)

Le groupe a su récupérer la bonne ambiance installée par Dagoba mais malheureusement la pluie est revenue et a dissuadé certains festivaliers d’assister à la performance d’Alter Bridge.

Mais un grand nombre de fans est tout de même resté devant la scène pour regarder le groupe jouer. Alter Bridge a fait un petit jeu de chant avec le public du Hellfest 2011 qui y a participé avec plaisir.

Mais, il faut l’avouer, la pluie a eu raison de mon carnet de notes donc je ne vous en dirai pas plus sur leur performance.

L’avis de la rédactrice Lust :

Un concert très posé, très agréable malgré la pluie. Les classiques ce sont fait entendre pour la plus grande joie des fans.

Touche finale du concert, un bel éclaircissement chassant la pluie et arrosant le public de lumière. Très kitsch mais tout le monde à été charmé.

La setlist : « Slip To The Void », « Find The Real », « Buried Alive », « Still Remains », « Come To Life », « Metalingus », « White Knuckles », « Ties That Bind », « Isolation », « Rise Today ».

 

Photo : Heolink

MAXIMUM THE HORMONE
(Vendredi 16h20 à 17h10 – Mainstage 2)

Il est intéressant de noter la participation d’un groupe de Métal Japonais au Hellfest.  Les fans de cette musique ont du être ravi de la présence d’un tel groupe au festival.

Photo : Heolink

 

L’avis du rédacteur Privategwar :

LA curiosité du Hellfest 2011 avec ces Japonais complètement barrés qui comptent quand même un paquet de fans dans la foule. Entre une batteuse hurleuse/chanteuse, un chanteur qui passe son temps à danser, une gratteux qui chante plutôt bien et un bassiste épileptique, difficile de décrire la musique de ce groupe qui a commencé en composant pour des mangas ( original pour des Japonais non ? ).

En tout cas, on rigole bien et ils ont mis le paquet pour faire monter la température, allant jusqu’à donner des cours de japonais au public. Un OVNI que l’on ne peut voir qu’au Hellfest .

Vidéo : Privategwar

 

THE CULT
(Vendredi 17H15 à 18h05 – Mainstage 1)

L’avis du rédacteur Privategwar :

« Nous ne sommes pas vraiment un groupe metal, mais nous nous y connaissons en matière de rock ». Voilà comment Ian Astbury a présenté le groupe pour ceux qui ne les connaissaient pas.

J’attendais deux morceaux avec impatience, « Rain » et « She sells sanctuary », et bien ils ont ouvert et fini le très bon show des Anglais, le premier titre étant en adéquation avec la météo du jour. Une bonne prestation avec un chanteur dont le surprenant embonpoint ne l’a pas dépourvu de sa belle voix.

 

Vidéo : Privategwar

 

PRIMORDIAL
(Vendredi 17h15 à 18h05 – Rock Hard Tent)

Le premier jour du Hellfest étant très pluvieux, les tentes Rock Hard et Terrorizer étaient tellement remplies que nous n’avons pas vraiment pu profiter de la prestation de Primordial ou d’autres groupes jouant dans ces deux tentes.

Cependant il est sûr que les groupes des tentes auront eu un grand public pour les écouter.

 

THE EXPLOITED
(Vendredi 18h10 à 19h – Mainstage 2)

The exploited - Hellfest 2011

C’est un groupe très excité que nous avons vu rentrer sur scène. Le chanteur frappait le micro sur sa tête à demi-rasée pour donner le rythme.

The Exploited a assuré un concert très mouvementé à la fois dans la foule et sur la Mainstage. Le groupe semble vraiment heureux d’être sur scène donc c’est un plaisir de regarder leur performance.

Le public est très présent et très nombreux en ce début de soirée et ne semble pas être affaiblie par la pluie.

The Exploited, avec son style particulier et son ancienneté, a su mobiliser une grande partie des festivaliers présents et a donner un très bon show.

Photo : Heolink

 

The exploited - Hellfest 2011

DOWN
(Vendredi 19h05 à 20h05 – Mainstage 1)

Beaucoup de festivaliers s’étaient déjà installés avant le début du concert et Down a joué avec ses fans le temps que The Exploited finissent sa prestation.

L’ambiance était très puissante et les festivaliers étaient contents du spectacle.

 

THE YOUNG GODS
(Vendredi 19h35 à 20h20 – Terrorizer Tent)

The Young Gods - Hellfest 2011

Photo : Privategwar

L’avis du rédacteur Privategwar :

Le retour des Suisses après leurs soucis techniques de l’an passé qui avaient dû les forcer à stopper le show après quatre morceaux.

Première constatation, le son est extrêmement fort et cela en devient perturbant quand même. Le dernier album est mis en avant mais le groupe n’oublie pas ses classiques comme « Supersonic » ou « Skinflowers » pour clôturer une prestation de haut niveau comme d’habitude avec eux. Merci d’être revenus cette année.

 

Photo : Privategwar

 

 

 

Vidéo : Privategwar

 

MESHUGGAH
(Vendredi 20h10 à 21h00 – Mainstage 2)

L’avis du rédacteur Privategwar :

À force de lire que c’est un groupe culte, il fallait bien que j’aille voir cela. Et bien il faudra m’expliquer ce que cela a de culte… Ça cogne dur mais c’est vide, sans âme, bref …

 

VADER
(Vendredi 19h15 à 20h05 – Rock Hard Tent)

L’avis de la rédactrice Lust :

Le concert était juste fabuleux, nos Polonais ont fait enrager le public, peut être même trop à mon goût puisque je n’ai pu profiter réellement que de deux chansons, le reste du temps j’ai dû casser des crânes pour survivre.

Donc pour le coup la setlist…

 

IGGY ET LES STOOGES
(Vendredi 21h05 à 22h05 – Mainstage 1)

Iggy, Iggy, Iggy … un grand show man qui a su satisfaire les attentes des festivaliers.

Bien sûr le groupe n’a pas fait d’apparition pour les réglages, il n’est venu sur scène que pour le début du concert. Il a même fallu que la foule réclame puissemmant Iggy et les Stooges pour qu’ils se montrent sur scène.

Iggy a beaucoup joué avec la foule qui était plus nombreuse qu’elle ne l’avait jamais été en ce premier jour de festival. Iggy est beaucoup descendu dans la fosse ce qui a ravi les festivaliers des premiers rangs mais qui a un peu empêché toute le foule de profiter du show man.

Le groupe a su donner beaucoup d’énergie et a instauré une très bonne ambiance parmi les festivaliers. Iggy a invité le personnel situé à coté de la scène à venir danser avec lui et les Stooges le temps d’une chanson.

Pour finir le concert, Iggy a dit « Au revoir » en Français et en chanson avant de nous montrer son c*l et de partir pantalon baissé.

Le public a apprécié le show notamment parce que malgré l’âge d’Iggy et des Stooges, ils ont su donner une très grande énergie pendant leur performance.

 

Photo : Heolink

 

L’avis du rédacteur Privategwar :

Impossible de rater une figure emblématique de la scène rock même si j’avoue ne pas connaître grand chose de la discographie du groupe.

Le père Iggy a encore la patate et de la voix, la moyenne d’âge sur scène est assez élevée mais les zicos n’ont rien à envier aux plus jeunes et la prestation est énergique, il faudra juste signaler à Iggy qu’un concert se passe sur scène et non pas dans la fosse ^^.

Il fera venir sur scène les spectateurs du côté pour danser avec lui et le morceau tant attendu «  I wanna be your dog » le verra avancer à quatre pattes dans la fosse. Du pur Iggy déjanté !!

Vidéo : Privategwar

 

ROB ZOMBIE
(Vendredi 23h15 à 00h45 – Mainstage 1)

Dès le début du concert l’ambiance été là avec un décor très design : des squelettes de chaque coté de la scène et le micro du groupe au centre.

Comme pour tous les concerts du Hellfest 2011, le public était installé devant la scène bien avant le début du live de Rob Zombie.

Le public été très motivé et des danseuses à demi-nue sont venues accompagner Rob Zombie. Le bon point de ce concert est la scène surélevée qui permettait de voir plus facilement le groupe même pour les festivaliers qui n’avait pas trouvé de place devant la Mainstage.

L’avis de la rédactrice Lust :

Aah ce cher Rob.

Quel ne fut pas mon plaisir de voir l’Homme que j’idolâtre depuis mes 8ans ! Un show excellent ; décors, jeu de scène et nanas à poils sur « Living Dead Girl ». Juste Parfait… Malgré une voix un peu ténue sur le début et un souffle un peu court sur le long du concert (difficile de chanter tout en jouant à l’épileptique), ce fut exceptionnel.

John 5 nous en a également mis plein les oreilles et la vue, sacrifiant sa guitare à la fin du concert pour en offrir les morceaux au public. D’ailleurs le public n’a juste rien compris à ce que disait Rob (il a juste réussit à faire crier « Rock » et « Motherfucker »), lui-même abandonnant avec un « i give up » bien placé.

La setlist : « What Lurks on Lucky Chanel X », « Superbeast », « Scum Of The Earth », « Living Dead Girl », « More Human Than Human », « Sick Bubble-Gum », « Pussy Liquor », « Demonoïd Phenomenon », « Mars Needs Woman », « Never Gonna Stop », « Super Charger Heaven », « Thunder Kiss ’65″, « Dragula ».

L’avis du rédacteur Privategwar :

Tout ça pour ça j’ai envie de dire. 20 ans d’attente pour une malheureuse 1h15 de show, un Zombie sans voix, qui bouge beaucoup mais qui est vite essoufflé, pas de gros show, hormis 3 strip teaseuses durant « Living dead girl », des morceaux bien pénibles par moment et un Zombie assez hautain.

Bref tout cela n’est pas digne d’une tête d’affiche. Restent les morceaux de White Zombie efficaces « Supercharger heaven » et « Thunder kiss 65 », ainsi que « Dragula » pour finir mais on sent bien que la relation public/groupe n’est pas au top. Dommage !!. Première déception du Hellfest.

 

 

 

Vidéo : Privategwar

 

IN FLAMES
(Vendredi 00h50 à 2h00 – Mainstage 2)

L’avis du rédacteur Privategwar :

Show très classique et sans surprise des Suédois, les flammes et les explosions en plus de la version salle. Des nouveaux morceaux peu convaincants, mais « Pinball map », « The quiet place » et « Cloud connected »  font toujours plaisir à entendre. Rien de transcendant mais c’est carré et cela devrait plaire aux plus jeunes qui découvrent le groupe.

 

`
Vidéo : Privategwar

 

1 Paire de cornes 1 cornes ajouté
Loading ... Loading ...