(Live report) Faith No More – Dour – Belgique – 15/07/2010

Un concert de Faith No More, c’est assez rare par chez nous dernièrement, cela vaut donc un petit saut au sympathique festival de Dour en Belgique qui les accueille cette année. Le public est comme d’habitude très éclectique, entre le raveur et le fan de metal, et on est loin du Hellfest en tout cas ^^.

Arrivés , avec mon chauffeur Christelle, assez tard sur le site, je n’aurai pas l’occasion d’apprécier le circle pit habituel de Devildriver qui jouait juste avant, sur une autre scène ( merci au seul gars de la fouille qui a énervé tout le monde en se prenant pour la brigade anti-terroriste ^^ )

Ayant visionné le dvd de leur concert au Download en 2009, j’espère avoir droit à la même set-list, cela sera le cas en grande partie.

Un grand rideau rouge est présent au fond de la scène, comme sur les précédents concerts, et à 22h05 le groupe arrive sous les applaudissements du public assez nombreux.

Mike Patton a une petite console à côté de lui, ce qui me fait penser tout de suite à Mr.Bungle ou bien Fantomas, chose qu’il n’utilisait pas de mémoire avant le split de FNM.

Le concert commence alors par « Midnight Cowboy » avec un Patton baigné dans une lumière rouge. Puis le groupe enchaine avec « From out of nowhere » ( Patton utilisant un mégaphone au début , qu’il utilisera plusieurs fois ), « Land of sunshine », « Caffeine » et « Evidence » sur lequel Patton chante la moitié du morceau en italien. Rien de surprenant en fait vu qu’il avait déjà fait un concert de chansons de variétés italiennes avec un orchestre, qu’il sort un album du même style et que sa femme est originaire d’Italie ^^. Cela commence plutôt bien en tout cas. Le son est relativement fort mais bon, à part la basse qui écrase un peu trop le reste comme malheureusement souvent en concert.

On passe à une époque plus ancienne avec « Surprise you’re dead » et « Chinese Arithmetic ». Patton est en voix, en grande forme, n’hésitant pas à hurler, se rouler par terre, utilisant un micro branché sur sa console pour vociférer certains cris propres à Fantomas, secouant la tête comme le fou qu’il est, il faut bien l’avouer, du Patton 100 % en fait :) .

On enchaine avec « Last cup of sorrow », le très énervé « Cuccko for caca » sur lequel j’ai rarement entendu Patton hurlé autant,du moins avec Faith No More, le très dispensable « Easy » et « Ashes to ashes ». On aura droit à de gros ballons, le public prenant un malin plaisir à essayer de les envoyer sur scène ( j’ai déjà vécu cela avec les shows d’Alice Cooper et de Moonspell et cela fait toujours autant son effet ).

Vient « Midlife crisis », morceau très apprécié du public qui chantera le refrain en coeur puis qu’un interlude musical, hum comment dire, peu metal, fasse son apparition avant la reprise du morceau, avec un Patton rigolant de ses bêtises. Je me dis alors qu’une reformation de Mr.Bungle ne serait pas pour me déplaire.

Je passe vite fait sur la reprise de Mickael Jackson « Ben » que je ne connaissais pas et qui n’a aucun intérêt à mon goût. Les derniers morceaux seront « The great art of making enemies », « King of a day », le très attendu « Epic » et « Just a man » sur lequel Patton débitera des blagues bien débiles au public. Il aura fait monter aussi un gosse sur scène à un moment pour le prendre dans ses bras ( j’espère que ses parents lui auront mis des bouchons d’oreilles ^^ ).

Le concert est passé très très vite et c’est déjà le rappel avec « A small victory » et pour finir en beauté « Be aggressive ». Sur la set-list il apparait qu’il devait y avoir 4 morceaux dont « Digging the grave » , grrrrrr !!!!!

En conclusion, après des années d’attente cela valait le coup de se déplacer pour revoir ce groupe culte. Mention bien pour les musiciens excepté ce guitariste sans charisme qui ne me fera jamais oublier Jim Martin et ses lunettes :) .

Quand à la set-list, je regrette que des morceaux comme « Easy » et « Ben » soient joués alors qu’un « We care a lot » ou bien « The real thing » seraient plus appropriés voir le génial « As the worm turns » mais là cela me parait peu probable ^^.

Quoiqu’il en soit c’était un très bon concert et maintenant j’espère qu’une tournée en salle sera prévue un de ces jours pour les revoir sur Paris.

Il est temps de quitter Dour mais pas avant de faire un tour sur le site qui devient un énorme dance-floor , en extérieur ou bien sous les tentes ( c’est le paradis ici pour ceux qui aiment la musique électronique ), de boire 2 Mojitos sur le stand Bacardi ( cela serait sympa de l’avoir aussi au Hellfest ) et de passer au stand de vêtements en vitesse.

1 Paire de cornes 1 cornes ajouté
Loading ... Loading ...